Un cunni parfait ? Yes you can !

Un cuni parfait ? Yes you can !

Bon nombre d’hommes font l’erreur de penser qu’un petit coup de langue humide suffit à faire un bon cunni. Rien ne serait moins faux. Pour tout vous dire, il y  autant de cunnis parfaits qu’il y a de femmes ! Mais pas de panique pour autant, il existe heureusement des techniques qui arrivent à couvrir un spectre assez large de la population féminine. A vous ensuite de trouver les bonnes combinaisons en fonction des réactions de votre amante. Alors prêt à la faire hurler de plaisir ?

Soyez à l’écoute… De son corps.

Oui, on sait, c’est triste, mais encore beaucoup de femmes (et pas que) n’osent pas dire à leurs amants lorsqu’ils s’y prennent mal. C’est que pour certaines, l’aventure est tellement rare que quand l’occasion se présente, elles évitent de cracher dans la soupe, de peur de la faire fuir… Et puis d’autres n’osent tout simplement rien dire. Du coup, ne vous fiez pas à ses “oh-oui-oh-oui” (surtout s’ils sont mécaniques…) car bon nombres de femmes savent très bien simuler (si, si. Plus que ce que vous pensez…) A la place soyez à l’écoute de son corps : muscles qui se raidissent, mains qui se crispent, respiration saccadée, hanches qui en redemandent, abdos qui se contractent, sexe qui mouille abondamment sans votre aide… Autant de signes qui prouvent que vous êtes sur la bonne voie (ou qu’elle mérite un oscar).

En revanche, méfiez-vous des mains mortes ou qui essaient de vous remonter, des regards qui scrutent le cadran du réveil et autres “aïe ! Attends, je vais m’occuper de toi plutôt…”

Utilisez ses lèvres (non pas celles-là, les autres)

Pensez au clitoris comme au cousin germain de votre propre gland, mais en beaucoup plus innervé. C’est bon, vous avez ? Bien. Donc une attaque trop directe, n’est pas forcément très agréable parce que le machin est quand même très, très sensible. Sauf que ça a quand même bien été pensé puisqu’il est entouré de grandes lèvres, qui une fois pincées, lui fait une petite protection très douce, très comfy et du coup, idéales pour attaquer un cuni en douceur.

La technique : pincez légèrement son clitoris entre ses deux lèvres et ne bougez plus. Cette simple pression devrait déjà lui procurer une sensation assez excitante. Si votre amante souhaite jouer elle aussi, elle peut contracter ses muscles et provoquer ainsi une plus grande excitation. Vous devriez sentir le mouvement sous vos doigts. Une fois que vous avez testé cette première sensation, faites en sorte d’utiliser ce “fourreau” pour effleurer et caresser le clito. Essayez aussi de le faire rouler entre les lèvres, vous verrez, c’est très efficace !

Commencez en douceur… Encore avec les lèvres !

C’est qu’on va prendre le temps de faire monter la température avant d’attaquer le petit bouton magique. Et il se trouve que les lèvres sont elles aussi particulièrement sensibles ! (Besoin d’un dessin ?)

La technique : commencez par les caresser avec vos propres lèvres, vos doigts et votre langue. Embrassez-les, sucez-les, caressez-le de nouveau. Vous pouvez aussi alterner entre grandes et petites lèvres, les pincer délicatement comme vu plus haut mais avec votre bouche cette fois. Alternez les différents types de caresses et surtout, pour une fois, n’hésitez pas à tourner autour du pot !

Pendant que vous en êtes là, vous pouvez également en profiter pour caresser son ventre, ses hanches et ses cuisses avec vos mains qui, après tout, sont inoccupées. Oui, on sait, c’est pas facile pour vous de faire plusieurs choses à la fois, mais d’autres y arrivent c’est que ce n’est pas une fatalité, juste une question d’entraînement. Et puis surtout, ça vous permet de garder une certaine forme de contact avec votre amante pendant le cuni, quelque chose qui lui dit “j’aime ce que je suis en train de te faire”. Ah et tant que vous y êtes n’hésitez pas à lui glisser un compliment ou deux sur son sexe et à quel point vous adorez le manger. Le plaisir, ça se passe aussi dans la tête !

Sucer et aspirer le clitoris

Ça y’est ! On y arrive enfin ! Son sexe a été caressé, préparée, léché, sucé comme il faut et votre compagne commence à sacrément se tortiller sous vos coups de langue ? Il est temps de passer à la cerise sur le gâteau.

La technique : Titillez facétieusement son clitoris avec le bout de votre langue, sentez-le frémir sous vos assauts, en redemandez encore puis caressez-le langoureusement, à pleine langue cette fois, puis sucez-le. Et lorsque vous sentez votre compagne prête, posez votre bouche autour de son petit bouton, écartez délicatement ses lèvres et aspirez-le tout en continuant de le taquiner avec votre langue. Pendant que vous faites ça, inutile de vous perdre ailleurs en chemin. Restez concentré, au moins quelques minutes sur cette zone.

La technique ++ : alternez rapidement et intensément les caresses des lèvres et les aspirations de clito, vous accélérerez ainsi la montée du plaisir et avez de grandes chances de la déstabiliser et de lui faire perdre la tête ! Et pour la renverser un peu plus encore ajoutez-y une bonne dose de…

Du doigté !

Bien que l’instinct puisse avoir un certain charme, sachez qu’il existe plusieurs techniques pour utiliser vos doigts à bon escient.

Le doigté vers le bas : glissez deux de vos doigt (index et majeur au hasard) dans le sexe de votre compagne, dos de la main vers le haut et appuyez vers le bas. Vous vous retrouvez au plus profond de son sexe. Vous pouvez même faire butter la paume de votre main contre les muscles de son périnée. Cela provoque une sensation équivalente à une pénétration par un sexe masculin. Allez-y en douceur pour commencer puis enchaînez les va-et-vient à un bon rythme, comme si vous la “baisiez”. Plus ce sera intense, plus ce sera bon pour elle.

Un doigt de plus ?  Tant que vous êtes dans cette position, index et majeur dans son sexe, paume contre son périnée, vous pouvez en profitez – si elle aime ça ! – pour glisser votre pouce vers puis dans son anus.

Le doigté vers le haut (et le point G) : ou la fameuse technique du crochet ! Placez deux doigts (toujours les mêmes) dans le sexe de votre amante, dos de la main vers le bas cette fois ci et allez “crocheter” son point G tout en faisait des va-et-vient. Bien réalisée, cette technique donne des résultats étonnants !

Enfin 2 conseils valable pour toutes ces techniques :

  • Elles se marient parfaitement avec les techniques de langue décrits dans les paragraphes précédents
  • Vos mains et des doigts doivent être nickels comme des sous neufs ! Non seulement, vous entrez dans le Saint des saints (un peu de respect, quoi) mais surtout dans une biosphère à l’équilibre très fragile ! Alors exit les ongles longs, les bijoux, les mains qui ont trainé dans les transports et les doigts qui se sont baladés sur la rampe d’escalier !

 

Maintenant, que vous êtes arrivés au bout de cet article, il ne vous reste plus qu’à vous entraîner avec une partenaire qui sera probablement plus que consentante pour vous servir de cobaye !

Et si vous en voulez encore et si vous comprenez l’Anglais, cette “petite” vidéo devrait vous en apprendre encore plein d’autres.

 

Un commentaire sur “Un cunni parfait ? Yes you can !

  1. Merci et bonne semaine à toi ! Bisous !buy viagra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles