La fellation

La fellation

La fellation est une pratique sexuelle orale qui consiste à stimuler le pénis à l’aide de la langue, des lèvres, de la bouche. Elle provoque des sensations de plaisir intenses chez l’homme, qui peuvent aller jusqu’à l’orgasme. Pratiquée en même temps qu’un cunnilingus, tête-bêche, on parle de 69.
Autrefois taboue et réservée aux prostituées, la fellation est entrée dans les mœurs comme une caresse classique faisant partie des préliminaires.

D’après l’enquête “contexte de la sexualité en France” publiée en mars dernier par l’Inserm, 80% des personnes interrogées ont déjà expérimenté la fellationUne hygiène exemplaire est vraiment nécessaire. L’utilisation d’un préservatif peut aider les personnes réticentes au goût. Il existe d’ailleurs des préservatifs à plusieurs parfums (menthe, vanille, …).

Ne faites une fellation que si vous en avez vraiment envie.

Les zones sensibles
Chez l’homme, il y a plusieurs zones sexuellement sensibles au niveau des parties génitales:
– Le gland en lui-même
– Toute la verge et en particulier l’urètre, qui peut être stimulé directement lors de l’orgasme pour augmenter celui-ci.
– Les testicules
– La prostate, la glande qui se trouve au niveau du scrotum et qui expulse le sperme, dont la stimulation directe lors de l’orgasme en décuple fortement la puissance.

Faire une fellation

La technique

En théorie, la fellation doit reproduire le mouvement de la pénétration. Vous introduisez le pénis de Monsieur dans votre bouche en prenant garde de ne pas le blesser avec vos dents, et vous simulez le rapport sexuel en effectuant des va-et-vient. Mais attention, les hommes ne se contentent pas d’un geste monotone et mécanique ! Variez le rythme, l’intensité des frottements, alternez douceur et passion. Embrassez, léchez, sucez, titillez son sexe en érection. Pour être sûre de lui faire plaisir, étudiez les réactions de votre homme dans le feu de l’action. N’hésitez pas à lui demander ses préférences.

Commencez par toucher, caresser, puis embrasser. Frottez votre visage contre la verge et les testicules puis, après un moment, commencez à lécher l’ensemble, du bout de la langue d’abord puis plus franchement; vous pouvez même prendre un testicule (ou les deux) dans votre bouche et les faire rouler avec votre langue.

Lorsque la verge commence à durcir, saisissez-en le bout avec vos lèvres et votre langue, puis enfoncez-la dans votre bouche en l’aspirant.

Pour augmenter la puissance de l’orgasme, n’ayez pas peur de faire durer votre fellation, conservez son excitation, menez-le près de la libération puis ralentissez, changez de technique. Il faut arriver à percevoir à quel moment le faire jouir. Pour le savoir, observez le rythme qu’il vous enjoint de prendre, sentez sa verge dans votre bouche, juste avant l’orgasme, elle se tend, gonfle de façon significative et devient plus chaude.

Pensez aux mains !

Certaines femmes pensent (à tort) que le simple fait de sucer la verge est suffisant… Ce n’est point le cas : selon les mouvements de votre tête, de votre langue et de vos lèvres, pensez à les accompagner de caresses adéquates.

Pensez également à stimulez les testicules en les serrant et en les faisant rouler et appuyez sur le scrotum en allers et retours (attention: il faut trouver la bonne pression et ne pas faire de mouvements brusques…), vous pouvez alterner les caresses buccales sur la verges et celles sur les testicules, ce qui ne manquera pas d’exciter votre partenaire.

Lorsque vous voudrez amener votre partenaire à jouir, prenez le bout de la verge entre vos lèvres et, tout en léchant vigoureusement la partie qui se trouve dans votre bouche (en faisant tourner votre langue autour du gland par exemple), à l’aide du pouce et de l’index en anneau, masturbez le jusqu’à l’orgasme, pendant lequel vous appuierez sur le scrotum du bout des doigts (vous sentirez les muscles se contracter sous vos doigts pendant l’éjaculation).

Quand L’orgasme arrive, se pose alors la question cruciale : faut-il avaler ou non ? Ce n’est pas une obligation, chacun fait comme il veut. Si vous êtes dégoûtée à l’idée d’avoir du sperme dans votre bouche, ne vous forcez pas : la fellation ne sera pas ratée pour autant. Demandez alors à votre amant de se retirer à temps. Sinon, vous pouvez le laisser jouir dans votre bouche puis recracher le sperme.

Les infections sexuellement transmissibles
Le risque de contamination est ici assez faible. Il faut cependant être très vigilent et faire attention à ne pas avoir de blessure (même minime) dans la bouche. Il est particulièrement conseiller de ne pas se brosser les dents juste avant ou après la fellation afin d’éviter les micro coupures qui pourraient en résulter.
Si vous pensez avec la moindre petite blessure dans la bouche, si vous avez le moindre doute (aphte, gingivite etc.), mettez un préservatif.

Surmonter ses blocages
Certaines femmes sont vraiment rebutées par la fellation, dégoûtées à l’idée de mettre à la bouche le sexe de leur homme. Dans ce cas, proposez une petite douche à deux en préliminaire, et profitez-en pour nettoyer son pénis dans les moindres recoins. Si malgré tout, vous ne parvenez pas à surmonter votre blocage, rappelez-vous qu’il est inutile de se forcer : votre conjoint le sentira, et y prendra beaucoup moins de plaisir. Car le principe est avant tout de partager un moment agréable et excitant. Parlez-en avec votre homme, vous changerez peut-être d’avis petit à petit.

Attention : faites très attention à vos dents, c’est très douloureux pour l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Navigation des articles