Henri Kizomba : les secrets d’un libertin à succès !

Henri Kizomba : les conseils d'un libertin à succès !

Libertin depuis un an, prof de danse depuis six et adepte de l’EFT, Henri est un amoureux des femmes et de la vie qui a accepté de nous parler de lui.

Bonjour Henri, comment s’est passé la découverte du libertinage ?

J’ai été initié par une amie particulière qui était déjà libertine. Comme j’aime bien la photo, un jour j’ai fait une séance de nu avec elle. C’est à ce moment là qu’elle a commencé à me parler de ses “autres” expériences, des saunas, tout ça. Elle m’a aussi montré des photos de sa vie libertine. Comme elle est mariée, on ne pouvait pas se voir toujours très librement car si son mari ne me voit plus comme un rival, son ouverture a quand même quelques limites.

Elle m’a donc poussé à faire d’autres rencontres avant de m’emmener dans un club. D’ailleurs, ma grande première est prévue pour dans peu de  temps.

Comment se sont passées ces autres rencontres libertines alors ?

Je me suis inscrit sur le site et au début, c’est vrai que ce n’était pas facile. Ma photo de profil n’allait pas par exemple ou même ma présentation. Alors mon amie m’a aidé à tout refaire pour ce soit plus sympa et aussi pour que cela me ressemble plus.

Ensuite j’ai rencontré un couple via les cours de danse que je propose. On a bien accroché donc après les vérifications préalables (adresse, etc.) j’ai accepté de les rejoindre chez eux. Bien sûr, on avait discuté avant et je savais qu’ils étaient naturistes mais quand je suis arrivé ce soir-là et que je les ai trouvé à moitié nus ça m’a quand même fait bizarre ! Mais ma gène n’a pas trop duré. Ils ont été adorables, m’ont proposé de me mettre à l’aise puis nous avons commencé à discuter et à danser… Et une chose en entraînant une autre… J’ai découvert le triolisme HHF hétéro. Tout ça s’est fait avec beaucoup de naturel et de fluidité finalement. Il n’y a pas eu besoin de paroles, ça s’est fait dans l’amusement. À un moment j’ai quand même demandé au mari s’il y a quelque chose qu’il ne voulait pas que je fasse à sa femme. Il m’a répondu quelque chose qui m’a vraiment touché  : il m’a dit qu’il n’y avait aucun souci car j’étais quelqu’un de très respectueux. Qu’une personne qui me connaisse à peine ne ressente pas le besoin de fixer des limites parce que je lui inspire confiance, c’est un très beau compliment pour moi car cela reflète bien le libertin que je suis. Je ne recherche pas la quantité mais des relations de qualité. Et si c’est l’image que j’inspire aux gens que je rencontre, alors tant mieux.

Vous avez parlé de triolisme, vous avez fait d’autres expériences ?

Oui, une fois j’ai également pu tester le candaulisme, un homme qui me “prête” sa femme. D’ailleurs c’est elle qui avait repéré ma photo de profil (depuis que je l’avais retravaillée, c’était plus facile d’être repéré). Nous avons beaucoup discuté par chat et message avant de se rencontrer et ça m’allait bien. Puis nous avons décidé de nous rencontrés. Là encore tout s’est bien passé. Lorsque je suis arrivé, la femme ne portait qu’une serviette. J’ai préféré prendre le temps de faire un peu connaissance avant puis rapidement elle a fait tombé sa serviette. J’ai donc été prendre une douche et quand je suis revenu, j’ai fait l’amour à cette femme sous les yeux de son mari. C’est une expérience assez particulière. Je dois dire qu’il faut vraiment être bien dans sa tête et sa sexualité pour pouvoir faire ça comme ça, en se sachant observé. Sinon c’est simple, on ne peut pas bander ! Mais j’ai fait abstraction du mari et ça m’a aidé. Après comme toujours, j’ai demandé ce que je pouvais ou ne pouvais pas faire et dire. Ça leur a plu que je sois aussi respectueux car apparemment c’était loin d’être toujours le cas avec les autres partenaires qu’ils avaient eus. C’est malheureusement le problème des sites de rencontre, c’est qu’il y a beaucoup de tri à faire.

Et par la suite, comment se sont passées vos aventures libertines ?

Ensuite, j’ai rencontré une dizaine de femmes grâce au site. Ce que j’aime chez les libertines, c’est que ce sont des femmes fortes et directes qui savent ce qu’elles veulent et qui n’ont pas peur de le dire franchement ! Elles se sont libérées du poids de leur image, elles ont une sexualité différente qui les aide à accepter le regard de l’homme sur leur corps. Et ça, ça les rend sont plus épanouies que la moyenne. Et c’est tout ça que j’adore dans les relations libertines : le respect de l’autre, le partage, la culture, l’art de vivre… Et bien sûr le sexe !

Et quels sont vos projets à venir ?

Aller dans un club donc pour découvrir, vivre une nouvelle expérience et pourquoi pas la renouveler. Rencontrer d’autres personnes, apprendre des choses, en échanger d’autres. Le libertinage m’aide à mieux comprendre les femmes en général. Ça m’aide surtout à les comprendre au quotidien sans les juger. Et ça c’est très important pour les aimer. C’est la base du respect. Et puis quand le temps sera venu, je refermerai cette porte derrière moi.

Vous avez aimé Henri ? Vous souhaitez le rencontrer ? Ou vous inspirer de son profil pour avoir vous aussi du succès sur NousLibertins ? Alors retrouvez-le sous le pseudo : kizombasuave

3 commentaires sur “Henri Kizomba : les secrets d’un libertin à succès !

  1. LuvRedheads le 10 juillet 2016 à 20 h 21 min dit :

    J’imagine qu’être prof de danse lui permet d’être à l’aise avec son corps.

    En tous cas, il semble être un profil intéressant, j’aimerais bien discuter avec lui…

  2. Bonjour
    Depuis hier.je n arrive pas à me connecter
    Pourriez vous me dire pourquoi
    Et comment faire pour accéder à mon profil
    Merci d avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles