“Chéri, ce soir, on ne libertine pas !” – Récit d’une soirée pleine de surprises

Chéri, ce soir, on ne libertine

C’est sur cette condition de Pauline que commence la soirée de ce jeune couple libertin. Et Quentin d’accepter l’injonction de sa belle. Pourtant, rien ne va se passer comme prévu pour nos deux tourtereaux.

Le besoin de se retrouver

Quentin et Pauline n’habitent pas dans la même ville. Étudiants, ils ne se voient donc que le week-end et pendant les vacances. Et lorsqu’ils se voient, ces derniers temps, c’est pour butiner en club à plusieurs. C’est pourquoi ce soir-là, Pauline insiste pour qu’ils restent entre eux. À la limite, ils peuvent sortir dans leur sauna lillois préféré, ça ne mange pas de pain. “Mais je te préviens, on n’y va que pour profiter des installations, avertit fermement la belle. Ou à la limite pour un peu d’exhib. Mais on ne libertine pas !

De son côté, Quentin aurait bien eu envie de plus. Mais il comprend le besoin de Pauline de se retrouver rien qu’à deux. Alors il accepte sa requête. Après tout, le libertinage marche ainsi : personne ne doit jamais se sentir obligé de faire quoique ce soit. Il se prépare donc à passer une soirée “bien sage”.

Dans le sauna, la chaleur monte…

Une fois sur place, il y a bien sûr les patrons de l’établissement qui les connaissent bien et les autres habitués qui les reconnaissent tout aussi bien. Il faut dire qu’après leur première fois fracassante, ils sont désormais connus comme le loup blanc ! Mais Quentin s’oblige à rester sage et à ne pas commencer à discuter à droite et à gauche. C’est souvent comme ça que démarre les parties à plusieurs, il le sait bien maintenant. Et Pauline est intraitable sur le sujet : ce soir, ce ne sera que tous les deux sinon rien. Plutôt que de continuer à rester au milieu de la tentation et se faire du mal pour rien, Quentin invite donc sa tendre moitié à monter à l’étage, dans un coin câlin.

Ils laissent la porte entrouverte, signifiant par là qu’ils acceptent d’être regardés. Dans une chambre, un peu plus loin, un autre couple a fermé la porte. Mais à en croire les cris d’orfraie que pousse la femme, il s’y passe des choses pour le moins étranges ! Peu importe, Quentin est entièrement concentré sur Pauline à qui il veut vraiment faire plaisir.

Le plaisir de l’exhib’

Le jeune homme allonge sa partenaire entièrement nue sur le matelas. D’un geste tendre, il lui écarte les cuisses, les lui embrasse puis vient chatouiller ses lèvres délicates de sa langue chaude. Pauline se cambre sous la voluptueuse caresse. Quentin ne voit plus rien, n’entend plus rien que Pauline : ses gémissements, le frisson de sa main, son corps qui s’agite sous ses coups de langue. Et puis soudain, il la sent moins réceptive, plus distraite… Quelque chose ne va pas ? Il s’applique de nouveau à la satisfaire. Mais encore une fois elle semble ailleurs.

“C’est alors que j’ai relevé la tête d’entre ses cuisses…”

Et là, j’ai complètement halluciné, raconte le jeune libertin. Il y avait une autre femme sur Pauline en train de s’occuper d’elle ! Voilà pourquoi elle n’était plus très concentrée sur ce que je lui faisais ! Elles étaient en train de s’embrasser, de se caresser,  les lèvres, les seins… C’est comme si je n’étais même plus là ! Et dire que c’est elle qui ne voulait pas libertiner !!!”

C’est alors que la situation est devenue encore plus absurde. “Un type que je n’avais absolument pas vu et qui se tenait à côté de moi, depuis visiblement un petit moment, me tend la main et avec un immense sourire aux lèvres me sort : “Salut, moi c’est Julien“. Pour le coup, je ne savais plus où j’habitais !”

Quentin et Pauline viennent donc de rencontrer la délicieuse et coquine Maud et son cher Julien. Pauline comble les trous dans le récit : “En fait, la femme qui criait dans l’autre chambre a fini par attirer tout les gens du bar. Mais comme la porte était fermée, les curieux se sont rabattus sur notre chambre. Un  premier couple est entré pendant que Quentin me faisait un cunni. La femme a commencé à sucer son mec, ils nous ont de nouveau regardés puis voyant qu’on ne faisait pas de geste vers eux, ont soufflé, agacés, puis sont repartis. Déjà que je n’avais pas envie de coquiner, ce genre d’attitude n’allait sûrement pas me faire changer d’avis !”

Quelques minutes plus tard, un autre couple entre.

“Ils s’assoient en face de nous, nous observent à distance. Puis la femme, une très jolie blonde à l’air coquine, accroche mon regard et me sourit. Je lui rend son regard et son sourire. Elle s’approche un petit peu, puis un peu plus encore, toujours en guettant mon approbation du regard. Puis elle commence à me caresser, le bras d’abord, les seins, la gorge. “Je peux t’embrasser ?” me demande-t-elle. Elle me fait envie. Je lui dit oui. Rapidement, mon attention est complètement détournée de la langue de Quentin. Et quand il arrête son cunni, je me concentre entièrement sur Maud.”

Les deux femmes profitent  pleinement l’une de l’autre : leurs deux corps se mélangent dans un nœud sensuel de caresses moites, de langues chaudes et de gémissement sous l’œil attentif de leurs amants… Et du reste du sauna. Encore une fois, notre jeune couple est le clou du spectacle !

Des plaisirs saphiques au mélangisme

Puis ces dames s’occupent enfin des deux hommes. Tous étant d’accord pour du mélangisme, Maud prend Quentin en bouche. Elle passe sa langue, douce, sensuelle, chaude, sur son sexe durcit par l’excitation. “Et là, raconte Quentin,  c’est comme au resto quand tu sais, dès les deux premières bouchées que ça va être bon. Très bon !” Et en effet, Maud donne à notre cher Quentin la meilleure fellation de sa vie !

Du moins à ce moment-là, car Pauline ne voit pas d’un bon œil de se faire ainsi détrôner ! Après cette session coquine où les deux couples finissent par faire l’amour côte-à-côte, elle décide de “mettre les bouchées doubles !” “Jai ressenti une sorte de jalousie, explique-t-elle. Tu vois ton mec prendre son pied de la bouche d’une autre et là, c’est pas possible. Sa meilleure pipe, c’est moi qui doit la lui donner ! Surtout que c’est quand même mon domaine de prédilection… Et Quentin confirme : elle y est arrivée !

C’est ce qu’il y a de bien, dans le libertinage, poursuit-il. Tu peux découvrir qu’il y a des choses que tu préfères à l’extérieur de ton couple. Mais c’est pas grave pour autant. Ça te permet ensuite de réajuster des choses dans notre vie sexuelle et dans notre vie de couple ! Et au final, d’être plus épanoui.”

Un commentaire sur ““Chéri, ce soir, on ne libertine pas !” – Récit d’une soirée pleine de surprises

  1. LuvRedheads le 11 juillet 2016 à 9 h 26 min dit :

    Il fait un cunni à sa copine et ne sent pas une autre personne arriver et caresser cette dernière?!

    En outre, il y a des fautes dans l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles