Témoignage – “Notre première soirée mélangiste”

Témoignage – "Notre première soirée mélangiste"

Nous retrouvons une fois encore Quentin et Pauline, jeunes libertins débutants d’une vingtaine d’années chacun et intrépides aventuriers du sexe. Aujourd’hui, ils nous racontent un double baptême du feu : leur première soirée libertine privée et leur première expérience mélangiste.

Dans les précédents épisodes

Après leur seconde soirée libertine où ils avaient coquiné avec un couple de parfaits inconnus, le jeune couple s’interroge : sont-ils prêts à passer au mélangisme ? Ils profitent d’un voyage en Bretagne pour tenter l’expérience.

À lire : Les débuts libertins d’un tout jeune couple – “Comment nous sommes passés au mélangisme”

Une première soirée libertine privée

C’est Quentin qui commence à raconter : “Nous avions ce voyage qui était prévu depuis quelques temps. On s’est dit que ce pourrait être l’occasion de tenter quelque chose de sympa. On a donc cherché un couple sur NousLibertins avec qui on aurait des affinités et on l’a trouvé ! Emma et Olivier étaient plus âgés que nous, la trentaine, mais aussi plus expérimentés en matière de libertinage. On a commencé à beaucoup se parler, par le chat mais aussi par téléphone. On s’envoyait sans cesse des messages, des SMS… On faisait monter la sauce ! Imaginez-vous : 10 longs jours de préliminaires à ce rythme. On avait vraiment hâte de les rencontrer !”

Pauline : “Ça a immédiatement collé entre nous. Ce n’était pas qu’une attirance physique, c’était plus que ça encore. Nous étions encore relativement débutants à l’époque et eux arrivaient à mettre très facilement des mots sur nos émotions, sur tout ce que nous ressentions. C’était incroyable de se sentir à ce point en phase. Ils nous ont beaucoup aidés à grandir dans le libertinage. Grâce à eux nous avons confirmé une chose que nous pressentions déjà mais que nous n’avions fait que frôler jusqu’ici : le libertinage est plus qu’une pratique sexuelle, c’est aussi très cérébral, c’est un art de vivre.”

Le soir venu, le stress et l’excitation montent, montent, montent…

Quentin reprend : “Le soir venu, on les a rencontré dans un bar, histoire de se laisser une porte de sortie au cas où la rencontre “en live” ne serait pas concluante. Mais ça n’a pas été le cas. Nous étions très à l’aise, avec cette impression de prendre un verre avec des potes. Peut-être un peu trop d’ailleurs, parce que du coup nous n’osions pas du tout être entreprenants. Il faut dire que ces longs préliminaires à distance nous avaient mis la pression avec Pauline.”

Pauline confirme : “Oui, on avait assez peur quand même. Quelque part, on n’avait pas fait tout ce chemin pour rien. On avait le stress parce qu’on avait l’impression qu’il DEVAIT se passer quelque chose.”

Quentin : “Et on avait peur de devoir faire des choses qu’on ne voulait pas. C’est qu’on avait avancé dans notre réflexion et qu’on était plus ouvert au mélangisme. Mais Emma et Olivier, eux, ils étaient échangistes. On avait peur qu’une situation indésirable se présente à nous et de devoir décliner au risque de les blesser… On avait aussi très peur de la transition entre le “on boit un verre entre potes” et le “on baise”…Mais on a quand même pris notre courage à deux mains, après tout, on n’était pas là pour enfiler des perles ! “

“Alors quand ils nous ont proposé d’aller chez eux, on les a suivi !”

Pauline : “Vous nous auriez vus ! Dans la voiture on stressait à mort. On commençait déjà à essayer à mettre en place des codes pour se signaler si ça allait trop loin. Avec le recul, c’est assez drôle.”

Quentin : “Quand nous sommes arrivés chez eux, nous avons été éblouis. C’était une vieille bâtisse en pierre somptueuse, avec une véranda dans la chambre à coucher et… Un jacuzzi ! Autour, ils avaient tout prévu : petites bougies et musique sympa pour l’ambiance, champagne et même des bières pour moi qui ne suis pas très champ’ et des bonbons en petit clin d’œil à une de nos conversations par chat. C’était adorable ! On a vraiment été accueillis comme des rois ! Il y avait plein de petites attentions partout, ils ont tout fait pour nous mettre à l’aise, c’était parfait.”

Pauline : “Ensuite, nous avons poursuivi encore un peu sur le mode amical “soft” puis…

“…nous sommes passés dans le jacuzzi avec nos coupes de champagne.”

J’avais le palpitant à 3000 ! Cela faisait quand même un bon moment maintenant que l’on discutait tranquillement et quelque part, on s’était dit que c’était peut être mort et que rien ne se passerait ce soir. Mais là, ça y’était enfin, c’était en train d’arriver ! Dans le jacuzzi, Emma s’est retrouvée à côté de moi et comme d’habitude c’est par nous que le show a commencé : nous nous sommes embrasées langoureusement, corps contre corps, tout en nous caressant. Dans le mouvement, nous avons tourné et nous nous sommes retrouvées chacune avec le partenaire de l’autre. Alors pour la première fois de nos vies, Quentin et moi nous sommes mélangés avec un autre couple… Olivier a commencé à m’embrasser en me caressant. C’était étrange car je n’avais l’habitude que des caresses de Quentin. De son côté, Emma a “attaqué” plus directement et a commencé à sucer mon homme. Je dois avouer que ça m’a fait un petit pincement au cœur. Mais c’était le jeu… Et ça avait aussi quelque chose d’assez excitant ! J’ai à mon tour pris Olivier en bouche. C’était tellement différent de Quentin !!!”

Quentin: “Et tellement différent des pipes de Pauline aussi ! Finalement je crois que cette première expérience mélangiste était plus centrée sur la découverte et la nouveauté pour nous et nous en l’avons pas autant appréciée que ce que nous l’aurions pensé. Mais c’était quand même un super moment !!! Après un certain temps, nous sommes tous sortis du jacuzzi et chaque partenaire a retrouvé sa moitié d’origine. Nous avons alors poursuivi en côte-à-côtisme et c’était terriblement excitant ! Voir ce couple magnifique prendre du plaisir juste à côté de nous, c’était terrible !”

Une heureuse conclusion

Pauline : En conclusion, cette première soirée mélangiste a tout de même été un succès pour nous car nous avons continué d’évoluer dans cette pratique par la suite et avons pu faire d’autres rencontres (que nous ne manquerons pas de vous raconter !) tout aussi croustillantes, si ce n’est plus encore ! Par contre, nous avons été moins séduits par l’aspect privé de la soirée. Pour des débutants, nous avons trouvé que cela mettait trop de pression même si Emma et Olivier ne nous l’ont absolument pas mise, à aucun moment. Non, la pression venait de nous-mêmes. Bref,  cela dépend des caractères de chacun, mais en ce qui nous concerne, les soirées privées, ça ne nous réussit pas vraiment. Par la suite, nous avons préféré continuer dans le côté spontané de nos deux premières soirées libertines. Et ça, ça nous a plutôt bien réussi !”

Vous souhaitez connaître la suite des trépidantes aventures des Leigrich ? Ne manquez pas le prochain article : “Chéri, ce soir on ne libertine pas !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles