Femme fontaine : le mythe enfin dévoilé !

Femme fontaine : le mythe enfin dévoilé !

Entre mythe et fantasme, la femme fontaine reste un mystère. Moment gênant pour les femmes, image très excitante pour les hommes, cette capacité à « éjaculer » divise. Elle est pourtant synonyme d’orgasmes inoubliables. Aujourd’hui, certaines études montrent que toutes les femmes peuvent potentiellement devenir femmes fontaines. Et si votre fantasme était à portée de main ?

Qu’est-ce qu’une femme fontaine exactement ?

Commençons par une première définition de base : une femme fontaine est une femme qui expulse un liquide lorsqu’elle est très excitée, généralement au moment de l’orgasme.

Il faut alors préciser une différence majeure : éjaculation et femme fontaine n’est pas la même chose ! Certaines femmes sont en effet capables d’éjaculer. Cela est possible par un « résidu » de prostate, situé entre leur vagin et leur urètre, appelé aussi glandes de Skene. Ces glandes sécrètent une sorte d’éjaculat, comparable au liquide produit par une prostate, mais en quantité infime. Cet éjaculat, qui a lieu au moment de l’orgasme, passe souvent inaperçu au milieu de la cyprine.

Des études récentes montrent alors que le liquide produit par les femmes fontaines provient en grande majorité de la vessie. Les femmes fontaines auraient alors comme particularité de produire, lorsqu’elles sont excitées, un liquide proche de l’urine, mais beaucoup plus dilué, inodore, incolore et sans goût. C’est ce liquide qui est expulsé lors d’un rapport, soit façon petite cascade charmante, soit façon geyser tonitruant… Cela s’explique par le fait que les mouvements physiques et que l’excitation fluidifie le sang et remplit donc la vessie à vitesse grand V.

L’expulsion de ce « liquide fontaine » est alors une pure question de lâcher-prise. Que ce soit systématique ou lors d’un rapport particulièrement hot, les femmes fontaines interrogées dans ces études sont toutes d’accord pour dire que ce phénomène se produit lorsqu’elles sont particulièrement en confiance et/ou particulièrement amoureuses. Certaines sont capables de contrôler ce mécanisme, quand d’autres n’ont pas d’autre choix que de laisser le liquide s’évacuer. Toutes sont aussi d’accord pour dire que c’est synonyme d’un plaisir intense !

Femme fontaine : le summum de la féminité

Dans l’Antiquité, les femmes fontaine étaient un aspect courant de la sexualité féminine. Les grecs et les romains pensaient d’ailleurs que ce liquide était indispensable à la procréation, plaçant ainsi le plaisir féminin au même niveau que le plaisir masculin. C’est aussi un élément important des enseignements tantriques du Kamasutra, en Inde, où il est appelé « Nectar des Dieux ». Au fur et à mesure du temps, dans nos sociétés modernes, le plaisir féminin est devenu plus tabou, et les femmes ont dû progressivement intérioriser leurs désirs.

C’est pour cela que les femmes fontaines sont devenues au fil du temps un sujet tabou, plutôt réservé au porno et aux fantasmes les plus inavoués. Pourtant, toutes les femmes en sont capables, à condition qu’elles arrivent à s’émanciper de cette image de sexualité timide à laquelle la société les confinent, et qu’elles osent vivre leur sexualité de manière beaucoup plus expressive, en ayant confiance en elles. Une très bonne connaissance de leur corps et de ce qui l’excite et le fait jouir est aussi indispensable pour pouvoir lâcher prise à ce point. C’est d’ailleurs pour cela que les femmes fontaine font souvent leurs premières expériences dans ce domaine en se masturbant…

Comment stimuler une femme fontaine (qui s’ignore ou non) ?

Vous l’aurez compris, la capacité pour une femme à devenir femme fontaine relève surtout de sa capacité à lâcher prise. Certaines femmes fontaine ont d’ailleurs un fort sentiment de honte face à ce phénomène et bloquent totalement leurs désirs et leur corps pour éviter de vivre ce moment à chaque partie de jambes en l’air. A vous alors de mettre en confiance votre partenaire si vous souhaitez expérimenter cet orgasme hors norme. A vous aussi de savoir la faire jouir de façon inouïe …

La « fontaine » est notamment provoquée par une forte excitation du point G, qu’on ne présente plus. Pour provoquer cet état, il vous faudra donc vous armer de patience et de doigté pour exciter au maximum cette zone érogène, sans négliger toutes les autres, pour permettre à votre partenaire d’avoir un orgasme de folie. Règle d’or : prenez votre temps ! Commencez par caresser ses parties intimes, puis à la doigter en visant directement son point G. Vous pouvez aussi utiliser un sextoy, pour intensifier ces caresses. Pensez aussi à choisir des positions qui permettent une stimulation intense du point G, comme la cuillère, la levrette ou l’Andromaque. Lorsque vous sentez que votre partenaire est proche de l’orgasme, privilégiez la masturbation ou le cunni, pour lui permettre de bien expulser ce liquide.

Et peut-être, si vous la travaillez bien, qu’elle se lâchera tellement que vous pourrez profiter de ce jet qui vous fait tant fantasmer …

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles