L’art de bien recevoir une fellation

L'art de bien recevoir une fellation

En parlant fellation on se réfère souvent au plaisir d’offrir. Mais quid du plaisir de recevoir alors ? Partant du principe qu’on a les pipes que l’on mérite, voici quelques règles de savoir recevoir, essentielle à qui prétend obtenir des turluttes de qualité.

Bien recevoir une fellation – Passif, vous avez dit passif ?

Mais pourquoi, diable, seriez réduit au simple statut d’étoile de mer dès lors qu’on prendre votre sexe en bouche ?! Comme si, il y ne pouvait y avoir qu’une personne active dans la fellation.

Déjà, Messieurs, sachez que la fellation se mérite. Partant de là, votre part d’action débute bien avant la prise en bouche elle-même. Il va vous falloir vous remuer le trognon pour susciter l’envie chez votre partenaire. Cela peut aller d’une hygiène de base (inutile de vous laver toutes les 30 secondes et de lui imposer un goût Axe Dark Temptation pour autant…), à une épilation maîtrisée (la tarte aux poils, miam, miam, miam !) mais surtout cela passe par votre comportement. Soyez sensuel, soyez érotique, créez une ambiance propice aux câlins, peut-être même occupez-vous d’elle en premier…

Ensuite, une fois dans le feu de l’action, vous pouvez encore être actif : mouvement de hanches, muscle du périnée contracté, caresses pour diriger le mouvement (à ne pas confondre avec les mains sur la tête mais on en reparlera plus bas…)

Bien recevoir une fellation – Feedbacks, please !

C’est l’histoire d’un type qui passe des heures à chercher le cadeau parfait pour la Saint-Valentin. Il a fait 14 boutiques, parlé à 23 vendeuses, cherché des couleurs “pèche”, “taupe” et “azur” et a enfin trouvé la perle rare. Enfin il pense. Mais il n’en est plus si sûr parce qu’en l’offrant à sa chère et tendre, celle-ci prend son cadeau sans lui fait aucun commentaire. Rien, nada, pas l’ombre d’un sourire ou d’un soupir, opération poker face on. Du coup, d’après vous, il se sent comment notre type ? Serein ? Satisfait de lui-même ? Avec l’envie de recommencer à lui faire un cadeau dès que l’occasion se représentera ? Nope. Parce que le plaisir de faire plaisir, ça demande d’avoir un minimum de feedback… Et de reconnaissance !

Alors chaque fois que votre partenaire prendra le temps et l’initiative de s’occuper de vous, repensez à notre type et à son cadeau : faites-lui des commentaires ! Est-ce que vous aimez ce qu’elle est en train de vous faire ? Est-ce que vous préféreriez autre chose ? N’hésitez pas à vous exprimer. Et ne vous retenez pas de parler, de peur de casser l’ambiance : tout le monde aime apprendre et il n’y a rien de pire que de s’affairer sur une viande morte sans savoir si ce que l’on fait est bien ou pas. La virilité est tellement associée à la répression des émotions qu’on en arrive parfois parfois à des situations ridicules ! Alors murmurez-lui des mots doux, amusez-vous de la situation, et dirigez-là vers ce que vous aimez… Vous pouvez aussi émettre des petits grognements, quelques soupirs, permettre à votre corps de réagir, à vos doigts de s’enfoncer dans les draps, etc. Ou ne vous plaignez surtout pas de la qualité de la prestation ! Vous vous rappelez ? On a les pipes que l’on mérite. Alors si votre partenaite ouvre la bouche pour vos beaux yeux, le moins que vous puissiez faire, c’est la même chose pour la guider !

L'art de bien recevoir une fellation

Bien recevoir une fellation – D’autres règles de savoir recevoir

  • Vous n’êtes pas obligés de recevoir la prestation jusqu’à un quelconque final attendu si l’un de vous n’en a pas envie. Ça, ce sont les fellations des films pornos. Mais comme vous, vous êtes dans la vraie vie, vous avez le droit de vouloir changer de position ou simplement de passer à autre chose et si vous sentez que votre partenaire fatigue ou qu’elle l’exprime carrément, alors proposez-lui de prendre le relais ou de passer à autre chose.
  • LE moment venu, prévenez. Là encore, c’est de la politesse 1-0-1. Certaines personnes préfèreront arrêter avant quand d’autres avaleront carrément et certaines recracheront. Mais quoiqu’elles choisissent, c’est à elles seules de décider…
  • Et bien sûr, on ne la force jamais qui que ce soit à quoique ce soit en lui mettant les mains sur la tête. JAMAIS ! Absence de consentement = viol[1] = jusqu’à 15 ans d’emprisonnement
  • Enfin, comme notre type avec son cadeau plus tôt s’y serait attendu, remercier la personne pour le cadeau qu’elle vient de vous faire. Par un geste, une attention, un baiser à pleine bouche ou tout simplement un merci.

[1] Le viol est un crime définit par les articles 222-23 à 222-26 du code pénal comme : “Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles