Les femmes, toutes bisexuelles ?

Les femmes, toutes bisexuelles ?

C’est un fait avéré : la sexualité des femmes est beaucoup plus fluctuante et anarchique que celle des hommes. Que ce soit dans la manière de pratiquer le sexe ou dans la gestion des désirs et des fantasmes, les femmes ne répondent pas à des schémas logiques comme le font les hommes. Quand est-il alors de la bisexualité chez les femmes ? Les femmes sont-elles toutes bisexuelles ?

Les femmes sont-elles toutes bisexuelles ?

Commençons par une petite définition : qu’est-ce que la bisexualité ? La bisexualité se définit de manière scientifique par une attirance, physique ou émotionnelle, pour les deux sexes. Une femme peut alors être attirée aussi bien par une autre femme que par un homme, et inversement, au gré des rencontres et des occasions.

Depuis quelques temps, certaines études laissent entendre que les femmes sont bisexuelles par nature, à l’inverse des hommes, pour qui la bisexualité est plus taboue. Mais qu’en est-il réellement ?

Il est vrai que les femmes sont naturellement plus bisexuelles que les hommes. Cette particularité peut s’expliquer par le fait que les femmes envisagent leur sexualité d’une manière beaucoup plus émotionnelle que les hommes. Ainsi, une femme est attirée par une personne pour son charisme, son tempérament, ou encore par un feeling particulier qui circule entre elles. Dans ce cas, cette personne peut être un homme ou une femme de manière indifférenciée. Elles sont nombreuses à ne pas vouloir mettre d’étiquette sur leur sexualité, et de préférer se laisser porter par les rencontres qu’elles peuvent faire tout au long de leur vie. Les hommes sont beaucoup moins dans l’émotion en matière de sexualité, et c’est pour cela que leur désir est moins fluctuant : les hétéros sont attirés par un type de femme en particulier, sans que cela n’évolue.

Cette affirmation scientifique peut-être complétée par des études qui montrent que l’excitation des femmes ne correspond pas forcément à leur orientation sexuelle. En effet, ces études montrent que les femmes, hétérosexuelles ou non, ne sont pas forcément excitées par des images érotiques en lien avec leur orientation sexuelle. Une femme hétérosexuelle sera alors excitée de la même manière par des images d’hommes et de femmes. Ces mêmes tests, les hommes quant à eux restent en adéquation avec leur orientation sexuelle : un homme hétéro va être attiré par des images de femmes exclusivement. Ces études montrent donc que, physiquement comme intellectuellement, les femmes n’ont pas une orientation sexuelle aussi bien définie que les hommes.

Les chiffres parlent d’ailleurs d’eux-mêmes : en 2017, une femme sur 4 de moins de 25 ans affirmait avec déjà été attirée par une autre femme, et 45% ont déjà embrassé une autre femme. Pourtant, seulement 2,9% de la population féminine s’affirme en tant que bisexuelle !

Et le passage à l’acte dans tout ça ?

Si les femmes ont une tendance naturelle à la bisexualité, passent-elles à l’acte pour autant ? La réponse est non.

Si le nombre d’expériences homosexuelles augmentent chez les femmes en France depuis quelques années, la majorité de la population féminine reste dans un schéma de couple « traditionnel » hétérosexuel. La bisexualité ne s’affiche alors que comme des phases lors de certains moments de la vie (adolescence, âge mûr, …), ou reste un fantasme pour de nombreuses femmes. Le désir féminin étant encore un peu tabou, ces femmes ont en effet tendance à masquer leurs désirs de bisexualité, et à rester dans les cases prédéfinies par leur entourage et leur éducation. C’est d’ailleurs pour cela également que les femmes qui se revendiquent comme bisexuelles ont au final plus de relations sur le long terme avec des hommes : c’est malheureusement moins de jugements et moins de prise de tête face à une société qui reste très normée.

Pourtant, quand on voit que l’amour avec une femme reste un des fantasmes féminins les plus courants, chez Nouslibertins, nous trouvons vraiment dommage que les femmes n’osent pas se lâcher et assumer leurs désirs ! Dans ce cas, que faire si votre compagne semble avoir des tendances bisexuelles inavouées ? Eh bien, pourquoi ne pas l’accompagner dans cette expérience !

Le libertinage peut être une bonne alternative pour un couple dans lequel la femme souhaite assouvir un désir homosexuel. Le plan à 3 par exemple est une pratique plébiscitée par les couples dans ce cas, avec la possibilité de réaliser un fantasme sans exclure son compagnon (qui réalise très certainement un fantasme lui aussi par la même occasion, mais c’est un autre sujet !). Les clubs échangistes sont aussi prisés par les femmes bisexuelles, qui peuvent, le temps d’une soirée, batifoler entre elles, sous les yeux envieux de leurs partenaires ou dans un coin câlins plus intime. Et vous, si votre conjointe voulait tester une expérience lesbienne, lui accorderiez-vous ce fantasme ?

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles