Les meilleures positions pour une pénétration profonde

Les meilleures positions pour une pénétration profonde

Parfois on a envie d’une partie de jambes en l’air subtile, où chacun prend le temps de faire monter le désir chez l’autre. Et puis parfois, … on a juste envie que ça aille vite et fort ! Avis aux amateurs : nous vous avons préparé ici une liste des meilleures positions pour une pénétration profonde.

Les meilleures positions pour une pénétration profonde

Commençons par les bases, et les positions les plus simples pour atteindre une pénétration profonde sans trop d’efforts. Pour cela, certaines variantes du missionnaire sont idéales pour allier simplicité et sensations fortes.

Prenons par exemple la position de l’enclume. Cette position est la variante du missionnaire qui propose la pénétration sans doute la plus profonde. D’ailleurs son nom à lui seul est bien évocateur d’une partie de sexe profond bien engagée … Elle demande un petit peu de souplesse, mais reste facile à réaliser. Pour la réaliser, suivez cet exercice de gymnastique : la femme est allongée sur le dos et bascule ses jambes vers le haut. L’homme vient se positionner face à elle, de telle manière qu’elle puisse appuyer ses pieds sur ses épaules à lui. Il la prend ainsi, avec un angle qui permet une pénétration vraiment profonde. Pour maximiser l’effet de cette position, vous pouvez aussi glisser un coussin sous les hanches de votre partenaire. Son bassin sera ainsi plus haut, pour une pénétration encore plus importante.

la position de l’enclume

L’union de l’huître, bien que son nom ne soit pas vendeur, est aussi une variante du missionnaire particulièrement recommandée aux amateurs de pénétration profonde. Cette position ressemble à la position de l’enclume. La femme est donc allongée sur le dos avec les jambes relevées, pourquoi pas aussi sur un coussin pour changer l’angle de son bassin. L’homme la pénètre face à elle. La différence avec l’enclume est que la femme replie ses genoux sur son buste et l’homme n’est pas allongé mais à genoux. Il prend alors appuie sur les jambes repliées de sa partenaire, pour accentuer la pénétration et la pression sur son clitoris.

L’union de l’huître

Autre variante du missionnaire, l’Andromaque. Cette position laisse la part belle aux femmes, qui se retrouvent à prendre la main sur leur partie de jambes en l’air. L’homme est alors allongé sur le dos, et la femme se positionne face à lui. Elle peut alors varier elle-même l’angle de pénétration et la vitesse des mouvements et jouer sur le rythme, pour une pénétration parfois légère et parfois profonde. Ce genre de va-et-vient et ce jeu qui s’installe alors fait monter le désir entre les deux partenaires, pour leur plus grand plaisir bien évidemment. Dans cette position, il est possible de réaliser une pénétration complète, à condition de faire attention à l’angle : cette position peut s’avérer périlleuse pour les hommes si l’angle de pénétration est trop aventureux ou si la pénétration est réalisée trop brutalement. Alors, l’Andromaque pour une pénétration profonde oui, mais version soft !

Une fois les positions de base testées et adoptées, il est temps d’augmenter un peu vos efforts avec des positions un peu plus sportives, mais très excitantes si vous souhaitez une pénétration profonde.

La position de la brouette par exemple est, on est d’accord, vraiment sportive, mais offre surtout une pénétration profonde et des sensations incroyables. A condition de tenir le rythme… Pour réaliser cette position, repensez au jeu de la brouette que vous faisiez lorsque vous étiez enfant, mais ajoutez-y une bonne dose de sexe : l’homme attrape les jambes de sa partenaire qui se tient en appui sur ses bras, et la pénètre debout. Si jamais c’est vraiment trop fatiguant pour votre partenaire, qui doit se gainer et n’a peut-être plus assez de souffle pour pouvoir lâcher prise, vous pouvez aussi réaliser cette position en appui sur le bord d’un lit, le bassin au bout du lit. Plus confortable, et toujours une pénétration vraiment profonde !

la brouette

La posture de la vache est, elle, une position inspirée du yoga, version sexe bien sûr. C’est une variante de la levrette : la femme est positionnée à quatre pattes et l’homme la pénètre par derrière. La différente avec la levrette est que la femme va cambrer son dos au maximum pour faire ressortir ses fesses vers l’extérieur. L’angle de pénétration sera ainsi plus profond et la vue que vous vous avez vraiment excitante.

La posture de la vache

Enfin, la position du transat est plus sportive que son nom l’indique. L’homme est assis, les jambes tendues et les bras en appui vers l’arrière. La femme vient face à lui, ses mains appuyées sur ses épaules à lui. A elle de jouer pour faire varier l’angle et les mouvements, pour une pénétration vraiment profonde, à condition d’avoir quelques abdos en réserve…

Et une pénétration profonde avec une sodomie, c’est possible ?

Les adeptes de sexe anal ne sont pas laissés pour compte dans cette revue des positions sexuelles permettant une pénétration profonde. A condition que votre partenaire soit bien préparée, détendue et lubrifiée, la sodomie peut aussi se pratiquer avec une pénétration profonde. Voici donc nos meilleures positions pour une pénétration profonde avec une sodomie.

L’arc-en-ciel est une position particulièrement recommandée pour la sodomie. C’est une position un peu sportive, mais le jeu en vaut la chandelle, c’est garanti. La femme est allongée sur le côté et se tient bien droite, l’homme la pénètre alors dos à elle. Elle attrape ensuite ses chevilles, tandis que l’homme prend appui sur ses épaules à elle. L’angle est alors idéal pour une pénétration profonde et des sensations inédites.

Le sphinx est aussi une position adaptée à une pénétration profonde en sexe anal. La femme est à genoux, comme pour une levrette, mais prend appui sur ses avant-bras. Elle tend une de ses jambes et l’écart de l’autre. L’homme la pénètre par derrière, et prend appui sur ses mains comme pour réaliser une planche au-dessus d’elle. Courbatures à prévoir mais sensations incomparables !

Enfin, la position de l’éléphant est une position moins sportive mais qui permet quand même une pénétration anale profonde. Votre partenaire est alors allongée sur le ventre, le buste relevé et en appui sur ses avant-bras. Vous la pénétrez par derrière, en appui sur vos mains. La pénétration est alors intense, et votre partenaire peut aussi jouer sur la pression exercée sur votre sexe en serrant plus ou moins les fesses et les cuisses. A bon entendeur…

Un dernier conseil pour finir, si jamais ces différentes positions ne vous ont pas donné l’eau à la bouche : l’indémodable levrette reste l’incontournable en matière de pénétration profonde, aussi bien pour du sexe vaginal qu’anal. Et si vous êtes fainéants, elle peut aussi être réalisée en version couchée (allongée sur le coté, la femme s’oriente de manière à recréer l’angle de la levrette à son partenaire).

Alors, quelle position allez-vous essayer en premier ?

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles