Mon corps pour assiette

Mon corps pour assiette

“On ne joue pas avec la nourriture”, nous sermonnaient nos parents lorsque nous étions enfants. Et nous, innocents que nous étions, pensions qu’ils essayaient de nous sensibiliser au gaspillage alimentaire. Alors qu’en réalité, ils nous trouvaient trop jeunes pour être sitophiles.

La sitophilie ou le sex-food

La sito quoi ? La si-to-phi-lie. Rassurez-vous ce n’est pas une maladie honteuse mais, au contraire, une pratique des plus plaisantes que bon nombre d’entre nous ont déjà adoptée sans le savoir. Oui même vous. Par exemple, vous souvenez-vous de ce glaçon que vous avez fait fondre en le promenant sur tout le corps de votre partenaire ? Ou encore du chocolat tiède que vous avez versé sur ses jolies lèvres avant de le nettoyer de votre langue ? Eh bien, il s’agit déjà de sitophilie. Or pour certains, ce jeu de grands peut même aller jusqu’au fétichisme pur et dur. Et entre deux, comme toujours, nous avons le choix entre de nombreuses combinaisons…

Excitée telle une végétarienne nymphomane devant la carotte d’un bonhomme de neige

Pour pimenter leurs séances coquines, les plus audacieux pourront d’emblée s’orienter vers les aliments solides dans un but évident de pénétration. En effet les carottes, courgettes, bananes et autres aliments oblongues ont un design parfait pour stimuler tout l’alphabet anatomique (Point G, Point P, etc.)

Les aliments liquides, quant à eux, représentent un challenge d’un autre genre. En effet, leur potentiel érotique est lié à la fois à la maîtrise de leur température et de leur texture. Revenons à notre exemple du chocolat : c’est un aliment particulièrement délicat, qui ne tolère pas les inexactitudes. Trop chauffé, il deviendra farineux. Pas assez, il sera trop épais. Mais fondu à point, il révèlera un arôme des plus enivrants et coulera onctueusement sur la peau de votre partenaire, lui procurant de délicieuses sensations de chaleur alanguie.

Enfin, les aliments crémeux sauront séduire les débutants : mousses, miels, confitures et autres pâtes à tartiner s’étaleront avec bonheur et gourmandise sur la peau de l’un tout en ravissant les papilles de l’autre. De quoi vous amuser en toute simplicité !

Quand la chair sert la bonne chère

Jouer avec la nourriture – n’en déplaise à nos parents – cela peut donc être fort  plaisant. Mais le sexfood va plus loin encore, jusque dans la cour des arts déco, sublimant votre corps, le transformant en œuvre d’art vivante.

Vous pouvez par exemple vous inspirer du body-art (art corporel). Pour ce faire, utilisez un aliment coulant tel le chocolat chaud (oui, encore lui. Mais que voulez-vous ? On ne change pas une équipe qui gagne !) ou encore le coulis de fruits (framboises, mangues, etc.) Puis  avec un pinceau doux, étaler cette “peinture” sur le corps de votre partenaire en laissant libre cours à votre  imagination. Un jeu à la fois sensuel et esthétique, tant pour l’artiste que pour son chef-d’œuvre et qui pourra facilement dévier sur une séance photo des plus érotiques.

Le “corps objet” peut également se décliner de façon plus pratique mais tout aussi artistique. Ainsi le Wakame Saké est une pratique originellement japonaise qui permet de boire du saké sur une femme nue. L’alcool est versé entre les seins de la Dame puis coule le long de son ventre  jusqu’à la vallée formée par son pubis et ses cuisses serrées. Vous n’avez alors plus qu’à vous abreuver à cette source ou selon votre bon plaisir, en faire profiter vos invités. D’ailleurs, pourquoi vous limiter au Saké. Cette coupe originale saura mettre en valeur vos plus grands crus !

Dans le même esprit de partage artistique, une “femme plateau” sera du plus bel effet lors d’une partie fine. Installez confortablement la Demoiselle nue sur un banquet et recouvrez stratégiquement son corps d’aliments en alternant fruits délicats, crèmes et autres mets. Puis invitez vos convives à se servir sur cet élégant plateau. Bien évidemment la partie se joue sans les mains pour le grand plaisir de la Dame, ainsi caressée par mille langues…

Quelques détails pratiques

  • Attention à certains aliments dont le goût et l’odeur peuvent s’altérer au contact de la peau. C’est le cas de la crème Chantilly qui dégage rapidement un arôme de beurre chaud particulièrement écœurant.

Le conseil de la rédaction : utilisez-les plutôt pour la sensualité de leur texture (étalage à la bombe ou au pinceau) puis une fois votre œuvre achevée, enchaînez sur un jeu de rôle sous la douche par exemple. (On fait confiance à votre imagination pour la rendre torride !)

  • Les risques de taches peuvent aussi être un véritable tue-l’amour. Il vaut donc mieux éviter de jouer dans le lit, sur le canapé ou tout autre endroit sensible.

Le conseil de la rédaction : optez plutôt pour la table du salon, le plan de travail de la cuisine ou même une chaise tantrique si vous avez la chance d’en possédez une.

Enfin ce qui peut être sympa avec le sex-food, c’est justement de s’en mettre partout. Alors lâchez-vous et pour une fois, autorisez-vous à lécher l’assiette !

(Et bien sûr, on attend les photos !)

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles