Tu sais que tu es libertin si…

Tu sais que tu es libertin si

Vouloir donner une définition universelle du libertinage, vous dire ce qu’il est ou n’est pas serait à la fois prétentieux et illusoire. Le sujet fait d’ailleurs l’objet de nombreux débats endiablés au sein même de la mouvance libertine. Or ce flou artistique a une autre conséquence inattendue : puisqu’il est difficile de définir précisément le libertinage, alors il est possible d’être soi-même libertin sans le savoir. Et si c’était votre cas ?

Une mouvance plurielle

Athéisme, scepticisme, débauche, sensualité, débordement, frasque, luxure, indépendance, galanterie, épicurisme, dévergondage… Les dictionnaires ne savent plus quels synonymes nous donner quand on leur parle de libertinage. Et c’est normal car la mouvance libertine elle-même se scinde en plusieurs groupes, voire même groupuscules, qui se distinguent ­– et parfois même s’opposent ! – par leurs pratiques et plus encore, par leur état d’esprit.

Libertinage : entre consommation sexuelle…

Pour grossir le trait, il existe deux grandes tendances qui se disputent autour de cette épineuse question : le libertinage est-il un état d’esprit incluant un art de vivre ou n’est-il qu’une “simple” pratique sexuelle particulièrement libérée?

Pour les tenants de ce dernier argument, être libertin c’est avant toute chose, “aimer sexer à plusieurs“. Ainsi dans cette branche-ci, la pluralité sexuelle est un objectif en soi, clair et précis. Ils ne se targuent d’aucun état d’esprit particulier. Ce sont des aventurier de sexe qui recherchent le plaisir de la chair avant tout et veulent vivre leurs désirs sans retenue aucune. Mais qui comprennent parfaitement un “non” et savent le respecter.Étant la branche la plus nombreuse du libertinage, c’est donc cette image qui se répand le plus, avec parfois quelques dérives en raison d’un manque d’informations correctes sur le sujet.

C’est ainsi le cas de ceux que l’on nomme les “morts de faim” et les “affamés”. Les MDF sont des personnes qui se pensent libertines sous prétexte qu’elles veulent “consommer” à tout prix. Malheureusement elles n’ont pas en tête la notion de respect de l’envie et des limites de l’autre et ont donc du mal à comprendre que libertin(e) n’est pas synonyme d’open bar. Vous l’aurez compris, ils sont une véritable plaie dans le milieu. Les affamés quand à eux, ont plus de retenue mais ont ce besoin effréné de quantité, plus que de qualité, qui peut également les rendre indésirables, même si ce n’est pas aussi systématique.

… Et vision épicurienne

Enfin, il existe une dernière branche, une pour qui le libertinage est avant tout un état d’esprit et dont découle une façon de vivre. Une recherche du plaisir qui ne s’arrête pas à la seule sexualité, même si bien sûr, celle-ci occupe une place majeure. Cette vision philosophique, libertaire et hédoniste du libertinage est un élargissement vers les autres, un partage, une découverte constante. Il s’agit d’explorer le plaisir, sans retenue mais sans obligation non plus. Et si la sexualité plurielle en est l’un des joyau, le couple en reste le précieux écrin. Pour eux la qualité prime absolument sur la quantité. “Cela nous est déjà arrivé d’aller en soirée et que rien ne se passe, se confient Luc et Myriam. C’est vrai que c’est rare, mais parfois, on teste un nouveau club, l’ambiance nous plaît pas des masses ou alors le feeling passe pas trop avec les couples en face. Bon ça peut arriver. Mais on ne va pas se forcer à tout prix. Des occasion, y’en aura d’autres ! L’important c’est d’apprécier le moment présent au moment où on le vit. Sinon à quoi bon ?

Quizz en situation

Maintenant que ces différents points ont été éclaircis, voyons un peu ce que vous avez retenu. Et pour cela mettons-nous en situation…

Jérôme et Julie sont en club. Bien que très excités, c’est leur première fois et ils n’osent aller vers les autres. Ils choisissent  donc de commencer à deux dans un coin câlin. Jérôme dont le sexe est gonflé à tout rompre, sort les seins de Julie de sa guêpière et commence à les lécher goulument sous le regard approbateur de plusieurs autres homme qui les ont rejoint et qui pour la plupart, se masturbent. Soudain l’un deux s’approche de Julie pour qu’elle le prenne en main. Celle-ci décline poliment.

Voyons si vous avez bien suivi. Face au refus de Julie, que doit faire l’homme ?

  1. Insister un peu, elle n’a peut-être pas bien vu la taille de son sexe…
  2. Insister franchement, après tout elle est là pour ça !
  3. Ne pas insister du tout et respecter les limites de la Dame quitte à faire tapisserie

Bien évidemment, seule la dernière réponse correspond au comportement respectueux qu’on attend d’un libertin. Les autres traduisent simplement une faim intense et pas forcément adaptée.

Bref, vous êtes libertin si…

  • Vous accordez une grande valeur à votre vie sexuelle
  • Vous êtes curieux et aimez découvrir de nouveaux jeux et jouets avec votre partenaire
  • Vous ne supportez pas la routine
  • Expérimentons avant de juger” pourrait être votre mot d’ordre
  • Vous aimez le partage et les nouvelles rencontres au sens large
  • Vous ne vous arrêtez pas à une conception exclusive du couple et de sa vie intime
  • Vous aimez vivre votre sexualité sans mettre de frein à votre libido
  • Vous êtes ouverts aux nouvelles expériences, sexuelles et autres
  • Même lorsqu’une pratique peut de prime abord vous choquer ou vous bloquer, vous essayez de lui accorder une deuxième pensée… Histoire de voir s’il n’y a pas quand même quelque chose d’intéressant à en retirer
  • Vous n’aimez pas vous laisser dicter votre façon de penser ou de vivre par des règles préétablies, et vous vous moquez bien du qu’en dira-ton

Si plusieurs de ces points vous parlent, alors il y a de bonnes chances que vous soyez libertin dans l’âme. Oui, même si vous n’avez jamais été en club, ni participé à un plan à plusieurs… Mais qui sait, peut-être pourriez-vous aimer ça ! Alors pourquoi ne pas venir discuter de vos envies avec des libertins plus aguerris sur NousLibertin.com ?

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

3 commentaires sur “Tu sais que tu es libertin si…

  1. Félicitations pour ce blog Léa.
    Vivement les prochains articles.
    Z.

  2. Je suis ouverte sexuellement, mais je ne sais pas si je peux dire que je suis libertine; loin de là je suppose. Le fait de ne pas se mélanger entre couples c’est un début de réponse non?

  3. Vieoprésent le 27 juin 2016 à 12 h 09 min dit :

    J’ai toujours su que j’étais libertine.
    Dès l’éveil de ma sexualité.
    Je suis très longtemps restée abstinente, ai connue une période “faste” entre 18 et 22 ans, puis une longue disette. J’étais en couple, il disait vouloir coquiner, mais ce n’était que des fantasmes pour lui.
    La vie nous a séparés, je me suis aussitôt retournée vers ma vision épicurienne de la sexualité, du désir, des plaisirs. Étrangement je me suis de nouveau retrouvée en couple, mais ça ne me convient décidément pas. J’aime butiner, explorer, discuter, rire, découvrir et faire découvrir, être libre.
    Je vis au présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Captcha Reload

Navigation des articles